La Mythologie Grecque. 1

Posted on jeudi 2 juillet 2009

0


Ah, la mythologie grecque ! Tout un programme… Franchement, je trouve que tu as abusé. Bon d’accord, tes concepteurs, les grecs étaient un peu tordus. Inventeurs de la démocratie et pédérastes, ils avaient besoin de belles histoires à raconter au coin du feu de bois de l’agora. Pendant qu’on est nourri à Boucle d’Or, Blanche-Neige et autres contes niaiseux, tu apparais comme une sorte d’anti-conte de fées, un truc un peu punk. Et tu sais pourquoi je te respecte ? Parce qu’on t’enseigne à l’école malgré tout tes travers. Ne prends pas cet air étonné et commençons par le commencement.

dg

Playmobilos, en avant les histoirus.

Au commencement, je disais donc, il y eut le Chaos. Avant lui personne. Bon, je ne veux pas te vexer mais déjà, dès le départ, ça ne tient pas tellement debout ton affaire. Parce que le Chaos eut quand même six gosses. Tout seul comme ça, comme un grand. Un jour sous la nuit étoilée et à l’ombre d’une colonne, il s’est dit, tout en se grattant le derrière, que ce serait agréable de n’être point seul surtout pour que quelqu’un vienne les lui gratter ses fesses, on est en Grèce, ne l’oublions pas ! Ainsi naissent Eros, Héméra, Nyx, Erèbe, Gaïa et Tartare. Déjà, tu diras de ma part à Chaos qu’on n’a pas idée d’appeler des gosses comme ça mais bon, passons… Te voilà forte de 7 membres. Tu mènes ta petite vie et au bout d’un moment, quelqu’un se lève et dit : « on s’emmerde un peu ici » et c’est ainsi que naquit l’inceste. Erèbe (les ténèbres) engendra avec Nyx (la nuit) plusieurs rejetons d’un goût assez macabre. Faut croire que tu nous a pondu là le premier couple de gothique parce que leurs enfants s’appellent Thanatos (la mort), Hypnos (le sommeil), Ether (la lumière des astres).

gh

Le début du premier porno de l'histoire. N'est ce pas touchant ?

Tartare et Gaïa n’engendrèrent pas un steak mais bel et bien Echidna et Typhon. Mention spéciale à la plus tordue, on n’a pas idée quand même d’apprendre ça à des gosses. Gaïa engendra toute seule comme Papa, Ouranos, Ouréa, Pontos, les nymphes et la mer inféconde. Bon déjà, le truc de faire un bébé toute seule, on aurait du laisser à JJG. Ensuite, l’idée bien sordide c’est que ta Gaïa s’est tapé ses gamins. Et vas-y que j’te fais douze titans et trois cyclopes avec Ouranos, que j’te fais cinq gosses avec Pontos. Non mais ! C’est comme si tu te créais des sex-friends. C’est de la triche ! Il faut ramer un peu avant de pouvoir hum hum ! Salope, va ! Ensuite, forcément j’ai envie de dire, quand on bosse en famille, il y a des emmerdes. Ouranos, papa de douxe magnifiques titans, de trois cyclopes et de trois hécatonchires fait la gueule. « Ils sont moches ces gamins, tu les as sorti par le trou du cul ou quoi ? » dit-il d’un ton soyeux à sa femme, mère ?

df

Tu vois, quand on disait qu'on allait te couper les couilles si on n'avait pas nos chocapics... On rigolait pas !!

Merde, je ne sais plus. Gentiment, ils les envoient en colonie à durée indéterminée dans le Tartare. Maman, n’appréciant pas trop que l’on mette ses gamins au placard Tartare déboule bien tôt. Alors tandis que tous tiennent Ouranos, c’est Chronos qui lui coupe les couilles. Véridique. Avec une serpe, c’est écrit même. Et alors qu’il sectionne les testicules, le temps s’arrête, des gouttes de spermes s’envolent lentement et viennent s’écraser sur Gaïa qui n’avait pas prévu de mouchoir et qui donc, se retrouve enceinte. Franchement, on a là un père qui abandonne ses gamins comme de vulgaires chiens en plein été, des gosses en plein dans la délinquance qui se battent à l’aide d’objets dangereux pour finalement torturer un père de famille. C’est limite ton histoire là… Et ce n’est que la première partie.

Publicités