Anne de Bretagne.

Posted on lundi 22 juin 2009

3


Anne, ma sœur Anne, n’avais tu rien vu venir ? Pourtant, il suffisait d’ouvrir les yeux pour voir que ça te pendait au nez. Un destin d’exception, des intrigues royalo-territoriales et des mecs à foisons. Tu mérites plus que quiconque d’être chanté, ovationné ou même portraitisé. Tu nais le 25 Janvier 1477 à Nantes de François II de Bretagne et de sa seconde épouse Marguerite de Foix. Rien que cette histoire devrait régler le conflit au sujet de l’appartenance ou non de Nantes à la Bretagne. Une femme qui s’appelle Anne de Bretagne naît à Nantes donc Nantes est bretonne. Tu me diras, c’est pas parce qu’Henri Salvador est né en Guyane qu’il est citoyen du Salvador pour autant… BREF ! Tu m’embrouilles et j’ai comme l’impression que c’est l’histoire de ta vie.

xf

Ca commence à me gonfler toutes ces séances d'autographes.

Tu es le seul enfant de tes parents et donc, tu es l’héritière. Enfin, tu es une femme et c’est ton père qui te déclare solennellement en tant que tel afin d’éviter de replonger la noble Bretagne dans une nouvelle crise politique. Tu es élevée par Françoise de Dinan, ta gouvernante et ton maître d’hôtel, le poète Jean Meschinot qui t’enseigne la musique, la poésie, la danse et le chant. A l’époque, les gens étaient très machistes et les femmes dans ton genre étaient très mal vues, ce qui n’est plus le cas de nos jours, bien évidemment. Ce qui explique que ton père veut absolument te trouver un mari pour ta propre sécurité : c’était les gardes du corps ancienne génération. Il cherche un candidat anti-français et assez puissant pour l’assumer.

Son choix se reporte sur Maximilien 1er et c’est de son caveau qu’il voit sa fille se marier à l’âge de 13 ans, le 19 Décembre 1490 à Rennes. Maximilien est roi des romains ce qui fait donc, par déduction, que tu es la reine des Romaines. La classe pour une bretonne. Cependant, cette union provoque l’ire du roi de France, ce bon vieux Charles VIII qui décide séance tenante d’aller faire un sit-in devant Rennes pour protester. Ma chère Anne, tu te rends donc et te voilà forcer d’épouser le vieux ronchon, le 6 Décembre 1491. Tu as 14 ans. Toi, tu t’en fous, tu es morte maintenant mais imagine si on transposait ton histoire à notre vie moderne. On dirait que tu te maries pour l’argent et que ce n’est pas de leur faute aux rois, c’est toi qui les aguichait. Salope.

gg

Pour la partouze, faites la queue.

Au comble de l’hypocrisie, le roi envoie au pape une requête d’annulation de ton premier mariage. Montrant sa totale indépendance, le pape accepte pour d’obscures raisons (trop jeune ? Mariage surconsommé ? Port de béret au lit ?) Tu te souviens du nom du grand encapoté ? Innocent VIII. Ce qui veut dire qu’il y en a eu 7 avant, ça a du faire pas mal de pureté éclaboussé sur les robes blanches.

En tout cas, tu mènes ton bonhomme de chemin et tu te retrouves à 14 ans seulement, reine de France. Un historien a retrouvé la trace d’un message ancestral que tu « aurais » (le conditionnel est toujours de mise pour les cas éloignés dans le temps) envoyé à une camarade de couvent : « C tro l’kif ici, g d toualete priV. XD Lol »

df

Elles faisaient moins rêver à l'époque, les Pussycat Dolls.

Depuis 1491 et tes 14 ans, tu es Reine de France. Sauf que si l’on fait confiance à des vieillards décrépis, ce n’est pas le cas des jeunes pousses. Tu es donc secondée par ta belle-sœur qui, bien qu’elle s’appelle Anne de Beaujeu n’est pas très fair-play et fait mener des enquêtes sur ta fiabilité au trône de France et à ton attachement à la Bretagne. Tu es, de plus, interdite du titre de duchesse de Bretagne. Bref, tu n’es pas si mécontente que ton vieux mari passe l’arme à gauche.

En douce, alors que le corps est encore chaud, tu en profites pour récupérer la tête de la Bretagne et convoquer les Etats Généraux de Bretagne. Et quand Louis XII vient récupérer ton pucelage tout relatif, il s’abaisse à toutes tes conditions car il n’a plus une jeune fille en face de lui mais bien une femme qui porte une région sur ses épaules crânement. Tu es donc reconnue duchesse de Bretagne, ton mari étant le Duc mais amputé de tout pouvoir. Le reste n’est qu’une partie de plaisir combinée d’une popularité croissante. Tu t’offres un tour de Bretagne (sans te doper) comme n’importe quel président africain de nos jours le ferait à Paris. Tu es reçu royalement et chacune de tes visites crée l’événement. La Bretagne sait se montrer reconnaissante de sa plus grande ambassadrice, celle qui exigera dans son contrat de mariage que les impôts et les péages n’existent pas ou peu en Bretagne. Tu auras 12 enfants dont seulement 2 auront vécu. 2 filles pour ce qui apparaît comme une malédiction, il n’y a toujours pas d’héritier pour le trône de Bretagne. Claude et Renée de France sont sœurs mais c’est Claude qui tirera le gros lot puisque elle sera reine aussi, mariée à François Ier. Une bien belle dynastie…

cg

"C'est bon, je connais la procédure" dit-elle sur un ton blasé.

Pour finir et pour l’anecdote, tu as possédé un chat que tu avais délicatement appelé « Poron », il fut d’une longévité exceptionnelle puisqu’il vécut quasiment toute ta vie. A sa mort, celui que la Bretagne avait pris en affection pour son beau pelage mordoré reçut un bien bel hommage. Partout où tu passais, les bretons avaient tous un chat « Poron ». L’histoire est con, parfois.

Publicités